L’histoire d’une jolie meulière

Après l’arrivée de Timothé, nous cherchions un appartement plus grand pour s’y épanouir dans notre nouvelle vie à trois. La recherche fut paradoxalement courte et longue à  la fois. Après plusieurs visites, nous étions un peu perdus sur nos choix, nos envies et les possibilités qui s’offraient à nous au regard de notre budget. Nous avons même fait une offre d’achat sur un appartement avant de nous désister deux jours avant la signature du compromis de vente chez le notaire!
C’est alors que le 7 juin 2016 a marqué un tournant dans notre vie. Je m’en souviens parfaitement puisque c’est le jour de notre anniversaire de mariage. Alors que nous déjeunions ensemble juste après une visite infructueuse avec mon cher et tendre, nous nous lamentions ( et plus précisément, je me lamentais) sur le fait d une pas trouver notre bonheur. En regardant pour la énième fois les annonces immobilière, nous sommes tombé sur une photo de ce qui serait nitre future cuisine. La photo était sublime. Un joli carreau de ciment gris et blanc ornait le sol, et ce carreau de ciment, nous aurions pu le choisir nous même. Ni une ni deux, je passais un coup de fil à l’agent immobilier. “La maison est en vente depuis plusieurs mois, me dit il. Elle n’a reçu aucune offre d’achat car elle a plusieurs critères assez rédhibitoires aux yeux des acheteurs avec une petite pièce à vivre et une chambre parentale mansardée. Je préfère vous prévenir pour vous éviter un déplacement inutile me dit il”. C’était trop tard, j’avais déjà sous le charme de cette maison dont je ne connaissais que le sol de la cuisine. Le rendez-vous était pris pour l’après midi même et 1h plus tard, j’arrivais sur la rue malmaison. En roulant dans cette rue, j’ai aperçu la place où je pourrais voire un verre pendant que Timothé jouerai avec d’autres enfant. J’ai vu les trottoirs agréables et les jolies maisons qui feraient partie de mon quotidien. J’ai même vu la future école de Timothé à deux pas de chez nous. J’en étais sure avant même de la voir, cette maison serait la notre. La visite a confirmé mon pressentiment. Cette maison était presque parfaite! J’avais l’impression de la connaitre, de l’avoir déjà vue, d’y avoir déjà séjourné, elle m’était si familière bien que je la vois pour la première fois.
L’amoureux recevait les photos de la maison dès la fin de la visite. Le coup de coeur fut immédiat pour lui aussi et confirmé par une visite le lendemain. Le soir même nous faisions une offre d’achat qui était acceptée 3 jours plus tard. Le début de notre nouvelle vie et d’un nouveau bonheur dans une meulière à Bagnolet. Plus qu’une maison, ce cocon est un rêve, un bonheur au quotidien, notre sweet home, l’endroit où nous nous sentons le mieux, où nous aimons rentrer tous les soirs, où nous revenons sans tristesse après des vacances idylliques. Nous avons emménagé il y a seulement quelques mois dans notre meulière aux escaliers qui grincent mais cette maison représente déjà tellement pour nous de par les circonstances de sa découverte, le fait que nous ayons pu nous l’offrir alors qu’elle n’entrait pas dans notre budget et les perspectives d’avenir qu’elle nous offre que vous n’aurez aucun mal, j’en suis sure, à imaginer pourquoi elle fait l’objet de ce premier article.
Bienvenue sur Love sur la comète!

Fabienne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *