Viens, on s’aime!

Peut on réellement décider de s’aimer ou l’amour doit il s’imposer à nous pour être réellement considéré? J’ai toujours pensé que l’amour, pour être vrai, devait être un coup de foudre. Vous savez, celui qui s’impose à nous, que l’on ne peut nier, qui nous rend fou et nous fait perdre la raison. C’est ce que je pensais étant jeune et, j’avais sur cette base dressé le portrait robot de celui qui devait m’apparaître comme une évidence à aimer.

Je devais avoir 11 ou 12 ans lorsque j’ai réfléchis aux caractéristiques que devrait avoir mon futur mari. J’ai mis tout cela par écrit, un peu comme si c’était le début de quelque chose. Je ne me souviens que de 2 critères : je voulais que mon mari soit très grand, suffisamment grand pour que je puisse mettre 10cm de talons aiguilles sans le dépasser. Ah, la taille!  J’ai toujours été parmi les plus grandes de ma classe et cela virait à l’obsession pour moi à l’époque (ah, la jeunesse!). Mon futur devrait donc mesurer au minimum 1m85 pour être mon prétendant. Le deuxième critère dont je me souvienne est que je voulais absolument le rencontrer à l’âge de 16 ans. La raison derrière cette volonté est que je ne souhaitais pas connaitre plusieurs amourettes de jeunesse, je voulais aller droit au but tout de suite pour construire au plus tôt avec mon heureux élu.

Devinez quoi? Mon amoureux, je l’ai rencontré lorsque j’avais 16 ans et il mesurait 1m92. Jackpot! Sauf qu’à l’époque, il ne répondait qu’à ces deux seuls critères mais pour le reste, rien n’allait. La première fois que je l’ai vu, je ne me suis certainement pas dit que ce serait l’homme de ma vie, bien au contraire! Je crois bien qu’il représentait tout ce que je n’aimais pas à l’époque et je n’ai pas envisagé une seule seconde faire ma vie avec lui.

Les circonstances de la vie étant ce qu’elles sont, nous avons été séparé par la distance et en pleine période tchat, msn & co, nous avons profité de ce moment pour discuter, échanger, partager et au final, apprendre à nous connaitre. Nous avons tellement parlé par mail, par téléphone, par courrier (eh oui, la bonne vieille lettre), que nous avons sans le vouloir et sans le chercher fini par tomber amoureux! Nous avons fait naitre l’amour, nous l’avons façonné, créé de toute pièce alors qu’il était nul au départ! Cette période, je m’en souviens comme si c’était hier et nos lettres des premières années sont encore là. Je n’irai pas jusqu’à dire que je les relis, au contraire, je les conserve comme un trésor qu’il ne faut surtout pas toucher. Elles sont témoins d’une époque précieuse et c’est bien assez comme ça.

Et si on s’aimait? On ne s’est pas posé la question il y a bientôt 14 ans mais nous y avons répondu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *