Le jour où j’ai perdu l’équilibre

Ce jour là, j’ai mis quelques gouttes d’urine sur un test de grossesse et deux traits sont apparus. C’était un peu comme flancher et tomber en plein départ d’un sprint ou encore avoir une coupure d’électricité en plein milieu d’une belle fête.

C’est étrange, ou peut être prétentieux, mais j’ai toujours pensé que je serais une excellente mère. Je me suis toujours vue avec des enfants. Pourtant, concrètement, je trouvais ma vie parfaite avant d’en avoir. J’évoluais comme bon me semblais professionnellement, j’avais un train de vie très confortable avec mon mari chéri. Nous voyagions régulièrement, mangions à l’extérieur au moins 3 fois par semaine, nous avions un joli cocon suffisamment grand pour nous deux, tout était parfait. Si parfait que je n’avais pas l’envie, ni le besoin d’avoir des enfants. Je voulais en avoir un jour mais pas “maintenant”.

Et puis, au bout de 7 ans de mariage, chose improbable, je suis tombé enceinte sans y travailler. On se comprend! J’avais un retard de règle mais c’était fréquent chez moi. J’ai fais tellement de test de grossesse dans ma vie qu’un test ne pouvait être que négatif pour moi. J’avais demandé à l’amoureux de m’acheter un test, je l’ai fais, je l’ai posé sur le plan de travail de la cuisine, nous l’avons regardé tous les deux. Il était positif. Positif? Impossible, c’est toujours négatif chez moi. Évidement, c’était une erreur. Ce soir là, nous devions diner chez des amis. J’ai fais comme si de rien était, j’ai bu tous les apéros que je souhaitais puisque le test était erroné; ce fut une bonne soirée. J’ai fais un deuxième test le lendemain. Il était encore positif. Étrange. Mais j’ai commencé à me dire que j’étais peut être enceinte.

Comment était ce possible? Comment pouvait on tomber enceinte par accident. Comment pouvais-je tomber enceinte 5 mois après avoir créé ma boite? Comment allais-je introduire un enfant dans ma vie déjà bien remplie.

Ce jour là, ma vie à basculé. Ce jour là, j’ai perdu mon équilibre.

Près de 3 ans plus tard, je n’ai pas retrouvé cet équilibre. Je pense même que je ne le retrouverai jamais; et pour cause, ma vie n’est plus la même. Mon garçon l’a tout simplement changé à tel point que je me demande comment était ma vie avant lui? Il m’apprend tellement, tous les jours. Il me comble tellement, tous les jours. Même les plus difficiles. Je n’ai pas retrouvé mon équilibre mais avec lui, j’ai trouvé un nouvel équilibre. Un nouvel équilibre que je maîtrise encore assez peu au final. Pourtant je le remercie pour ce chamboulement. Je me dis assez souvent qu’il est impossible de faire, de comprendre et d’acquérir certaines clés tant que l’on a pas d’enfant. La patience par exemple. La confiance, la maîtrise de soi, l’émerveillement et bien plus encore. On peut maitriser parfaitement tous ces points mais lorsque l’on a un enfant, on apprend à les dominer plus que les maitriser. On apprend à les comprendre, les éprouver, les révéler, les vivre pleinement. Rien que pour cela, je dis merci à mon fils de s’être imposé à moi car sans cela, je pense que je ne lui aurais pas encore ouvert ma porte et ma vie serait alors bien fade sans lui!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *