Se simplifier la vie avec une cuisine plus saine

Pour cette année 2018, je me suis donné 2 objectifs : me simplifier la vie et devenir qui je suis vraiment. Le premier objectif m’a conduit où je ne l’attendais pas vraiment, en cuisine!

Avant d’entrer dans la vie active, j’aimais bien cuisiner. J’avais de nombreux livres de recettes que je prenais plaisir à tester au quotidien et lors des grandes occasions. En entrant dans la vie active, j’ai eu beaucoup moins de temps pour cuisiner. Beaucoup moins envie aussi. Cela importait peu car avec l’amoureux, nous passions la majorité de nos soirées à manger à l’extérieur. La dolce vita sans enfants! Et puis, Timothé est arrivé. Cuisiner est devenu une corvée. Faire les courses, je n’en parle pas! Tant qu’il était petit, nous pouvions encore continuer à manger à l’extérieur à fréquence régulière donc ce n’était pas encore un réel problème. Et puis, il a grandi, les sorties sont devenues moins évidentes. Nous avons alors commencé à commander nos repas. Japonais, indien, burger, pizzas, libanais, nous les connaissions tous. Peu à peu, j’ai complètement délaissé la cuisine et chaque repas que je préparais n’était que contrainte. Avec l’arrivée de Victoire, le phénomène a viré au cauchemar. Je n’avais ni le temps, ni l’envie de cuisiner, et encore moins de faire des courses. Inutile de préciser que cela était devenu un sujet de conflit à la maison. Vous savez ce que c’est, lorsque l’on est fatigué et que le moindre maux du quotidien vire au cataclysme!

Il y a quelques semaines à peine, j’ai décidé que cette situation ne pouvait plus durer. J’ai essayé de réfléchir à un moyen efficace pour me simplifier la vie en cuisine. Je me suis alors demandé si manger moins de viande ne m’y aiderait pas? Pourquoi? Parce que cuisiner la viande est un peu plus long au quotidien. Et puis, il faut réfléchir à un accompagnement… sans compter le fait que la viande si elle n’est pas qualitative est loin d’être agréable à manger. J’avais cette pensée le vendredi. J’échangeais sur ce propos avec monsieur le week-end. Dès le lundi, j’étais à la fnac pour acheter des livres de recettes végétariennes. C’est que l’on ne s’improvise pas végétarien la semaine en un tour de main. Lorsque l’on a été formaté pour manger de la viande à chaque repas et que notre conception de l’alimentation tourne autour de la viande, la supprimer de son alimentation n’est pas si aisé au final. Que manger? Est ce que ce sera bon? Assez varié? Et financièrement, on s’y retrouve? J’avais plein de questions!

J’ai trouvé 3 livres de recettes végétariennes que j’ai testé pendant une semaine. Nous avons aussitôt validé l’expérience. Manger sans viande le soir me permettait de gagner un temps fou. Je me suis arrangé pour trouver des livres de recettes rapides ou sur le principe du “one pot” qui consiste à mettre tous les ingrédients dans la casserole puis laisser cuire. Révolutionnaire pour moi! Arrêter de manger de la viande le soir en semaine m’a vraiment simplifié la vie à plusieurs niveaux :

  • en faisant mes courses, je ne passe plus par la case viande
  • la cuisson des légumes est généralement assez rapide; l’exécution des recettes est donc assez peu chronophage dans l’ensemble
  • je ne m’y attendais pas mais j’ai pu constater que supprimer la viande et les plats trop lourds le soir facilitait la digestion et donc le sommeil
  • pour cuisiner sans viande et ne pas “s’ennuyer” en cuisine, j’ai commencé à acheter et cuisiner des légumes, féculents et épices que je n’avais jamais utilisé auparavant. Les repas font souvent office de surprise culinaire lorsque je teste une recette pour la première fois et cela nous redonne réellement le goût de s’alimenter en y prenant un réel plaisir, non pas seulement pour se nourrir.

Je ne sais pas où cette exploration culinaire me mènera mais à ce jour, je peux dire que cette nouvelle orientation m’a aidé à faire la paix avec moi même en cuisine. Cuisiner n’est plus une corvée. J’y prends réellement plaisir et je ne le fais plus uniquement pour nourrir la maison.

Suis-je devenu végétarienne? Végan? Veg-quelque chose? Non, rien de tout cela. Je suis juste quelqu’un qui apprécie de manger plus sainement le soir. À vrai dire, ma démarche visait surtout à me simplifier la vie pour réussir à m’occuper des enfants et préparer un bon repas le soir tout en remettant de l’ordre dans la maison sans le vivre comme une corvée. Au final, cette démarche tend à se généraliser pour tous mes repas maintenant. Sain mais un peu plus consistant le midi, sain et plus léger le soir. Je mange toujours de la viande mais je veux privilégier la qualité à la quantité. Manger de la viande pour manger de la viande, parce que cela fait partie de notre tradition ne fait plus partie de mon quotidien et pour tout vous dire, cela ne me manque absolument pas!

Si  comme moi vous aimeriez supprimer la viande de votre alimentation, voici quelques livres de recettes qui m’aident à faire de chaque repas une fête gustative. J’imagine qu’il y a un tas de sites et blogs qui traitent du sujet mais j’aime encore l’idée de feuilleter un livre dans ma cuisine et de le tacher de gras pour mieux le faire vivre.

Si vous avez une expérience similaire à la mienne, je suis curieuse de connaitre votre parcours et vos astuces pour vous simplifier la vie en mangeant plus sainement!

Fabienne

2 comments

  1. Super article ! Je suis totalement conquise par le principe et je vais appliquer le “sans viande” aux repas du soir

    1. Merci beaucoup! J’espère que ça te fera autant de bien qu’à moi à tout niveau; Si tu y arrives peux tu me donner des nouvelles? Bon courage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *